TABLE RONDE SUR LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX
Article mis en ligne le 1er juillet 2010
dernière modification le 2 juillet 2010

par L’administrateur
Imprimer logo imprimer

Il s’est tenu, à l’Institut Universitaire du Bénin (IUB), à Cotonou, les 26 et 27 juin 2010, une table ronde internationale sur le dialogue interreligieux autour du thème suivant :

« DIALOGUE INTERRELIGIEUX : CONTRIBUTION DES RELIGIONS A LA CONSTRUCTION DE LA PAIX »

JPEG - 25.9 ko
Une des banderoles déployées pour la circonstance

A l’issue de cette rencontre parrainée par M. Issa Badarou Soulé, ministre béninois de l’économie maritime, une déclaration finale a été adoptée par les participants dont voici le texte intégral en français suivi de sa traduction en anglais. Traduction collective signée par Sunmonu, H. O., Lalèyè, J. K., Amentor, N. D., Akplogan Victor et Houndégla Ondine, tous cinq étudiants de l’IUB en master 2 traduction et interprétation. Les trois premiers sont nigérians.

JPEG - 24.2 ko
L’Institut Universitaire du Bénin, à Cotonou

TABLE RONDE SUR LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX AUTOUR DU THEME « LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX : CONTRIBUTION DES RELIGIONS A LA CONSTRUCTION DE LA PAIX »

DECLARATION

Dans le cadre de ses activités, le Mouvement « Chrétiens pour changer le monde » en partenariat avec l’Institut Universitaire du Bénin (IUB) et sous le parrainage du ministre Issa BADAROU SOULE, a organisé les 26 et 27 juin 2010 une table ronde internationale sur le dialogue interreligieux.

JPEG - 39.1 ko
A gauche, le ministre Issa BADAROU SOULE, parrain de la table ronde ; à droite, Mme Victoire ELEGBE, modératrice générale de la rencontre

La table ronde avait pour thème : « Le dialogue interreligieux : Contribution des religions à la construction de la paix ».
Plusieurs pays africains étaient représentés à cette rencontre, notamment le Maroc, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Togo, le Nigeria, le Cameroun, le Congo Brazzaville, le Congo Démocratique et le Bénin. Quant aux participants, ils sont venus de religions diverses (Chrétienne, Musulmane, Voduïste, …)

Trois panels ont animé les travaux :

1er Panel : La marche de l’humanité vers toujours plus d’humanité et de miséricorde, à travers le combat pour :

JPEG - 36.6 ko
Le panel 1, vue partielle

1) l’égalité des races : le genre humain étant une seule espèce

2) l’égalité des cultures

3) l’égalité des langues

4) l’égalité des religions

Ce panel a montré comment, à ces différents niveaux, cette marche de l’humanité se poursuit de nos jours et comment de son aboutissement dépend la paix du monde.

2e Panel : La contribution des religions à la construction de la paix :

JPEG - 41.1 ko
Le panel 2, vue partielle

1) Le christianisme hier et aujourd’hui

2) L’islam hier et aujourd’hui

3) Le cas des religions endogènes africaines

4) L’urgence d’un véritable engagement des religions en faveur de la paix.

Le panel a montré la nécessité pour les croyants de cultiver le dialogue interreligieux et de se désengager des combats d’intérêts et de chapelle pour devenir des artisans de paix.

3e Panel : L’Evangile : un message de justice sociale, d’amour et de paix, adressé à tout homme de bonne volonté, pour son élévation en humanité, c’est-à-dire vers Dieu.

Le panel s’est attaché à montrer l’universalité de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ et de la philosophie de vie qu’il a professée.

A l’issue des discussions, les participants à la table ronde, après avoir souligné la fréquence des conflits sociopolitiques et interreligieux en Afrique et surtout la délicate période que la nation béninoise s’apprête à vivre, période faite de campagnes et d’élections présidentielle et législative, ont conclu que la sauvegarde de la paix est l’objectif primordial à poursuivre par tous.

JPEG - 28.1 ko
Les participants à la table ronde, vue partielle

Dans cette logique, l’accent a été fortement mis sur les avantages que garantit un dialogue interreligieux. Convaincus que c’est dans le cœur des hommes que prennent naissance les conflits et violences de tous genres, les participants à la table ronde ont estimé que c’est aussi dans le cœur et les pratiques quotidiennes des hommes que se trouve la solution pour la paix.

Ceci passe par une connaissance profonde et une ouverture responsable de chaque croyant, dirigeant ou fidèle pratiquant, vers la religion de son vis-à-vis. Il s’agit en d’autres termes d’insister sur l’homme africain, sur sa formation, son éducation. Formation et éducation qui s’appuient sur une meilleure connaissance de lui-même, de l’autre et de sa religion.

JPEG - 29.6 ko
Les participants, vue partielle

De même, le rôle de plus en plus croissant que joue la puissance de l’argent dans les rapports sociaux et dans les formes quotidiennes de sociabilité a été soulevé. A ce propos, les participants à la table ronde internationale ont estimé que l’injection massive de l’argent et l’implication du politique dans la sphère religieuse constituent une réelle menace pour la paix.

JPEG - 30.2 ko
Vue partielle des participants

C’est pourquoi les participants recommandent à tous les acteurs sociaux, notamment aux politiques, de tout mettre en œuvre pour la préservation et la consolidation de la paix.

Les participants adressent leurs remerciements à toutes les personnes et institutions qui ont contribué à la tenue effective de la table ronde.

Fait à Cotonou le 27 juin 2010

Les Participants

ROUND TABLE ON INTERRELIGIOUS DIALOGUE ON THE THEME « INTERRELIGIOUS DIALOGUE : RELIGIOUS CONTRIBUTION TO PEACE BUILDING »

STATEMENT

Within the framework of its activities, the movement « Chrétiens pour changer le monde » (Christians changing the world) in partnership with Institut Universitaire du Benin (IUB) and under the sponsorship of his Excellency Issa BADAROU SOULE, Minister of Maritime Affairs, organized an international round table on the interreligious dialogue the 26th and 27th June, 2010 ;

JPEG - 39.1 ko
The sponsor of the meeting, his Excellency Issa BADAROU SOULE, Minister of Maritime Affairs

The theme of the round table was : « The interreligious dialogue : the Contribution of Religions to peace building ».

Many African countries namely Morocco, Cote d’Ivoire, Guinea, Togo, Nigeria, Cameroon, Congo Brazzaville, Democratic Republic of Congo, and Benin Republic were present at the meeting. The participants cut across various religious groups (Christian, Muslim, Vooduist , ….)

Three panels shared the workshop.

Panel 1 : Mankind towards much more humanity, mercy through the struggle for :

1) Equality of races : human gender being an unique specie

2) Equality of Cultures

3) Equality of languages

4) Equality of religions

This panel showed, at these various levels, how this mankind’s work is being pursued nowadays and how the peace of the world depends on its outcome.

Panel 2 : The religious contribution to peace building

1) Christianity yesterday and today

2) Islam yesterday and today

3) The case of African endogenous religions

4) The urgency of a real religious commitment in favour of peace

This panel showed that it is essential that the believers cultivate interreligious dialogue and to disengage from interests and the chapel struggle and become peace maker.

Panel 3 : The gospel : message of social justice, love and peace, sent to all men of goodwill for their lifting in humanity that is toward God.

The panel showed its commitment to the universality of the good news of Jesus-Christ and of the philosophy of life which he preached.

At the end of the discussions, after underlying the frequency of sociopolitical and interreligious conflicts in Africa and mostly the delicate period in which the Republic of Benin is about undergoing periods made of presidential and legislative campaigns and elections, the participants at the round table concluded that the safeguard of peace is the prime objective to be pursued by all.

JPEG - 31.1 ko
Some of the participants

In this trend of thought, the importance was strongly emphasized on the benefits that interreligious dialogue guarantees. Convinced that, it is in human’s heart that all sorts of conflicts and violence are bred, the participants at the round table are of the opinion that the solution for peace lies in the heart and daily practices of mankind.

This happens through a deep knowledge and an open mindedness of each believer, leader or a faithful worshipper towards opposite religions. In other words, this means insisting on the African training and education. These Training and education rely on the better knowledge of oneself and others and their religions.

JPEG - 31.1 ko
A view of the meeting

Likewise, the increasing role played by the love of money in social interactions and daily social life was highlighted. On this note, the participants at the international round table were of the opinion that the massive pumping of money and involvement of politicians in religious activities constitute a real threat to peace.

This is why the participants recommended to all the social stakeholders, mostly the politicians to put in place machinery for the preservation and the consolidation of peace. The participants thanked all the people and institutions that contributed to the success of the round table.

Signed in Cotonou on June 27th, 2010

The Participants.

Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.15