Le café rencontre du vendredi 24 juin 2016
Article mis en ligne le 8 juin 2016
dernière modification le 8 juillet 2016

par L’administrateur
Imprimer logo imprimer

Pour clôturer les débats de cette année 2015-2016, nous avons eu deux points à l’ordre du jour au café rencontre du vendredi 24 juin 2016, toujours de 16h à 18h, à l’Institut Universitaire du Bénin (IUB), à Aïdjèdo, à Cotonou. Nous avons fait le bilan des idées agitées au cours de cette année académique et nous avons ouvert une perspective sur l’an prochain.

Le bilan :

1) Le dialogue interreligieux : la religion africaine depuis l’Égypte ancienne, le christianisme, les Églises africaines indépendantes, l’islam et ses diverses composantes…

2) L’Institut International de Recherche et de Formation (INIREF) : son logo, ses objectifs, parallèle avec la « contracculturation »,…

3) L’ouverture respectueuse sur les non-croyants et sur les laïcités

4) L’Évangile : source de valeurs éthiques universelles, notamment de ce que de nos jours on appelle de plus en plus empathie. Les idéalistes et les révolutionnaires sont confrontés à une même difficulté : le décalage entre leurs dires, leurs visions passionnées du monde d’une part et, d’autre part, le temps qu’il faut pour qu’advienne dans la pratique générale ce qu’ils vivent par anticipation et qu’ils appellent à l’existence par leurs paroles et par leurs actes.

5) L’action militante pour un monde de justice et de partage.

La perspective

Lire :
1) Jeremy RIFKIN, Une nouvelle conscience pour un monde en crise. Vers une civilisation de l’empathie, Editions Les Liens qui Libèrent, 656 pages, 2011.

2) Jeremy RIFKIN, La civilisation empathique Allocution prononcée devant la British Royal Society for the Arts :
https://www.coe.int/t/dg4/cultureheritage/cwe/EmpathcCIV_FR.pdf

3) Le chapitre 125 du Livre des morts des anciens Égyptiens ou Livre pour Sortir à la lumière du Jour.
http://www.louvre.fr/sites/default/files/medias/medias_fichiers/fichiers/pdf/louvre-livre-des-morts-egypte.pdf

4) La Charte du Mandé ou Manden Kalikan, proclamée le jour de l’intronisation de Soundjata Kéita en 1236 au Mali, comparable à la Magna Carta produite en 1215 en Angleterre, et considérée par l’UNESCO comme l’une des plus anciennes références concernant les droits fondamentaux. Réf. : La Charte du Mandé et autres traditions du Mali, calligraphies d’Aboubacar Fofana, traduction Youssouf Tata Cissé et Jean-Louis Sagot-Duvauroux, Albin Michel, 2003 (ISBN 222613736X)

5) Histoire générale de l’Afrique, Volume II, Afrique ancienne, Présence Africaine/EDICEF/UNESCO, 1987. « L’antiquité égyptienne est à la culture africaine ce que l’antiquité gréco-romaine est à la culture occidentale. La constitution d’un corps de sciences humaines africaines devra partir de ce fait » (C. A. Diop, p.60).

6) Cheikh Anta Diop, Nations nègres et culture, t1 et t2, Paris, Présence africaine, 1979.

7) Plutarque, Isis et Osiris, Paris, Guy Trédaniel Editeur, 2001.

8) Marcel Gauchet, Le désenchantement du monde, Paris, Gallimard, 1985.

9) Albert Gandonou, Comment je suis devenu Africain, 2e manifeste de CPCM,
Cotonou, L’Etincelle, 2014.

10) Frédéric Lenoir, Le Christ philosophe, Paris, Plon, 2007.

11) Donald Messadié, Histoire générale de Dieu, Paris, Robert Laffont, 1997.

12) Eric de Rosny, L’Afrique des guérisons, Paris, Karthala, 2010.

P.S. :

Compte rendu du café rencontre du vendredi 24 juin 2016

Nous étions cette fois encore seize personnes à nous réunir. Antoine Dzamah, porte-parole de l’association, a pu venir de Lomé nous rejoindre. Le professeur Chrysal Kènoukon que nos amis de Belgique nous ont recommandé a tenu à être présent aussi, ainsi que le professeur Raymond Assogba et Mgr Comlan Adjoulouvi (Eglise de Banamè). Mais la surprise au niveau des participants, c’est le jeune Olivier Bossikponnon qui est venu avec sa maman, Rév. Élisabeth A. Bossikponnon, pasteur méthodiste, vêtue d’une impressionnante soutane bleue. L’ordre du jour proposé et mis en ligne deux semaines à l’avance a été assez rigoureusement suivi : http://www.cpcm-benin.org/spip.php?article162&lang=fr

Le point de nos activités a été fait par Albert Gandonou et un débat nourri s’en est suivi. Deux faits majeurs ont marqué cette année qui s’achève. Le premier, c’est l’enregistrement de CPCM au ministère de l’intérieur au Bénin. Nous avons mis dix-neuf ans à réfléchir et à prendre des précautions pour empêcher toute dérive. CPCM est un cadre de réflexion philosophique au service d’une spiritualité ouverte et libre en Afrique, et tient à le rester. C’est désormais une association légale qui n’a pas vocation à dériver en Eglise ou en parti politique. Le second fait, c’est le colloque international de janvier 2016, dont l’écho reste persistant au Bénin du fait de la qualité des participants et des communications et en raison de la grande mobilisation des media locaux. Pour le bilan proprement dit, tout a été passé en revue : le dialogue interreligieux qui va de pair avec de légitimes interrogations sur ce qui est établi, sur les proclamations, sur les pratiques et sur l’inévitable diversité en matière de religions ; les Eglises indépendantes africaines qui continuent de se créer à la faveur de crises comme toujours dans l’histoire des Eglises (les schismes des premiers temps du christianisme, la réforme protestante au XVIe siècle, l’Eglise anglicane, la réforme de John Wesley, etc.) ; l’ouverture respectueuse de CPCM à tous, y compris aux non-croyants qui existent aussi en Afrique, mais en restant en lien avec nos racines, notre culture négro-africaine ; l’action militante pour un monde de justice et de partage, notamment en adhérant au Bénin à la Convention Patriotique des Forces de Gauche (CPFG) ; notre conscience de suiveurs de Jésus en tant que source de valeurs éthiques universelles a été confortée par l’idée toute neuve que l’empathie, avec les neurones miroirs dont sont dotés les primates et les êtres humains, devrait être le moteur principal de notre action : l’amour, le souci de l’autre auquel Jésus nous appelle n’est pas sans base dans nos structures biologiques et il nous faudra bien y venir un jour pour le salut de notre biosphère aujourd’hui si menacée de destruction irrémédiable.

Pour l’an prochain, nous avons pris la résolution d’approfondir la question de l’empathie. Antoine Dzamah qui rentre d’un voyage en Belgique et en France nous a rapporté l’ouvrage de Jeremy RIFKIN, Une nouvelle conscience pour un monde en crise. Vers une civilisation de l’empathie (Editions Les Liens qui Libèrent, 656 pages, 2011). Albert s’est proposé pour lire et pour rendre compte le moment venu de ce volume dont l’épaisseur n’a pas semblé l’effrayer outre mesure. En outre nous écouterons différentes personnalités, non pas sur des dogmes ou des théories religieuses, mais sur leur expérience personnelle et leur pratique spirituelle concrètes. Nous commencerons dès octobre 2016 avec Monsieur Saliou LATOUNDJI, pharmacien de son état et responsable de la communauté soufie du Bénin. Enfin nous chercherons à partager notre sens de l’ouverture et de l’accueil de l’autre, notamment en direction des plus jeunes, pour prémunir les esprits contre toutes les formes de radicalismes religieux et autres, qui conduisent à l’exclusion et au meurtre du prochain.

Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • Brève présentation de "Comment je suis redevenu Africain"_Second manifeste de CPCM
  • 3.1 Mo / Word
  • Extraits de Frédéric Lenoir, Le Christ philosophe, Paris, Plon, 2007
  • 2.8 Mo / Word
  • Extraits de Plutarque, Isis et Osiris, Paris, Trédaniel Editeur, 2003
  • 3.1 Mo / Word
  • Extraits du chapitre LXXV du Livre des morts des anciens Egyptiens
  • 1.3 Mo / Word
  • Homélie de la fête de la Trinité 2016 par le P. Paul Royer
  • 31 ko / Word
  • Jeremy RIFKIN, La civilisation empathique
  • 69 ko / Word
  • Pour clôturer les débats de l’année académique 2015-2016 : Annonce du café rencontre du 24 juin 2016
  • 3.1 Mo / Word
Forum
Répondre à cet article
Annonce du café rencontre du vendredi 24 juin 2016
Saliou Latoundji - le 22 juin 2016

Bonjour Albert
Merci pour tout ce qui se fait.Mon silence est dû au fait que mon mail Yahoo avait été piraté et c’est difficilement que j’ai pu le récupérer . Mais je souhaite recevoir votre courriel par ma nouvelle adresse mail : latsaliou@gmail.com
Je suis actuellement à Istanboul donc je ne serai pas présent pour le 24 prochain. Passez une rencontre enrichissante.
LAtoundji Saliou,
Pharmacien

Annonce du café rencontre du vendredi 24 juin 2016
L’administrateur - le 22 juin 2016

Bonjour, cher Saliou. Ton message est bien reçu. Il sera partagé avec amis le vendredi 24 notre réunion. Bon séjour à Istanbul. A la rentrée d’octobre, tu pourrais venir nous parler de ton expérience, notamment du soufisme.
A bientôt !
Albert

Annonce du café rencontre du vendredi 24 juin 2016
L’administrateur - le 22 juin 2016

Bonjour Albert
Inshallah ce sera avec un grand plaisir. Je suis en route pour Cannes afin d’assister à une soirée spirituelle de AISA-ONG (ASSOCIATION INTERNATIONALE SOUFIE ALAWIYA) avec le GROUPE VIVRE ENSEMBLE de la ville de Cannes. Bénédictions de Ramadan partagées. Gardons le contact et à très bientôt.
Latoundji Saliou, pharmacien

Annonce du café rencontre du vendredi 24 juin 2016
Martine Roger-Machart - le 13 juin 2016

Bonjour Albert !

Je vois avec plaisir que tu es toujours sur le pont du
navire CPCM !

Un peu surprise par ta référence à Rifkin dont j’ai lu "la
nouvelle société du coût marginal zéro" et que j’ai été écouter cet hiver. Je l’ai trouvé stimulant mais te conseille quand même de jeter un œil sur les critiques nombreuses que sa pensée suscite (je te signale
http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2013/05/09/jeremy-rifkin-le-
gourou-du-gotha-europeen-1/) ...

Ce message m’est occasion de te faire suivre un joli texte qui m’a été envoyé par une amie sur la Trinité : je sais que tu envoies volontiers promener cette vision de Dieu mais il me semble qu’elle fonde pourtant efficacement cette notion d’empathie...Ce qui n’empêche nullement des
références plus modernes...

Amitiés

Martine Roger-Machart

Réponse à l’Annonce du café rencontre du vendredi 24 juin 2016
Emmanuel TIANDO - le 11 juin 2016

Merci pour ton mail et les informations qu’il donne. Du courage dans le combat que vous menez pour restituer au christianisme ses valeurs initiales de fraternité ,de solidarité et de respect mutuel entre les hommes.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.15