Les médiamensonges (Michel Collon)
Article mis en ligne le 18 avril 2011
dernière modification le 19 avril 2011

par L’administrateur
Imprimer logo imprimer

Après la crise de 1873 qui s’est soldée par la première guerre mondiale et ses destructions effroyables de vies humaines, après celle de 1929 qui s’est soldée par la deuxième guerre mondiale et ses horreurs indicibles dont les plaies n’ont pas fini de se cicatriser, voici la troisième grande crise du capitalisme où nous nous trouvons plongés depuis quelques années, en ce début du 21e siècle ! En ces temps où les guerres impérialistes commencent dangereusement à faire rage, méfions-nous des médiamensonges et refusons d’être manipulés à bon compte par des marchands de bombes et de canons qui sont sans pitié ni charité pour les peuples des pays pauvres et faibles ! Le café rencontre de la fin de ce mois d’avril 2011 aura justement pour thème les médiamensonges. Ce sera le samedi, 30 avril, de 10h à 13h, à l’Institut Universitaire du Bénin (IUB), à Aïdjèdo, à Cotonou.

Je vous propose sur la guerre en Lybie et en Côte d’Ivoire d’autres voix européennes que celles de RFI, de TV5 et de France 24.

1) Jean Luc Mélenchon évoque la situation en Côte d’Ivoire, dans une interview qu’il a accordée le 11 avril 2011 à Europe 1 : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/04/11/linterview-deurope-1-soir-sur-europe1/

2) Dans un entretien, Michel Collon parle de la guerre en Lybie et en Côte d’Ivoire :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bfvbbz9WLVA#at=126

Mon intention est d’inviter chacun de nous à ouvrir l’œil et à ne pas se contenter de ses œillères. Pour ces deux auteurs, la « grande presse » occidentale nous mène en bateau. La question qui se pose, en profondeur, est qu’on refuse aux Africains le droit de disposer librement d’eux-mêmes et de leurs propres richesses.

Voici, pour ceux qui n’ont pas la connexion Internet haut débit et qui n’arrive pas à visionner les deux éléments audio-visuels indiqués ci-dessus, un extrait d’un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre, qui porte sur Michel Collon, journaliste indépendant, écrivain et historien belge. Cet extrait concerne ce qu’il appelle les médiamensonges :

" Michel Collon applique le terme médiamensonges à ce qu’il dénonce comme une propagande servant à justifier l’entrée en guerre d’un pays aux yeux de son opinion publique. Plus précisément, il identifie cinq principes qui seraient systématiquement utilisés :

1. Occulter l’histoire ou la géographie. Priver les gens du contexte nécessaire à la compréhension des enjeux, afin d’imposer une version biaisée ou tronquée. Ainsi, le conflit en Irlande est présenté comme une guerre de religion et non comme une guerre coloniale britannique.

2. Occulter les intérêts économiques. Cacher les intérêts économiques des grosses multinationales et des gouvernements sous une présentation noble et désintéressée (arrêter une menace terroriste, imposer la paix etc.). Ainsi, la nationalisation du pétrole vénézuelien et sa soustraction de facto aux appétits des multinationales occidentales seraient les véritables "crimes" de Chavez aux yeux de l’occident.

3. Diaboliser l’adversaire. Faire peur aux gens en diabolisant l’adversaire pour court-circuiter leur réflexion. La diabolisation qui a suivi le 11 septembre 2001 en est un bon exemple (terrorisme islamique et choc des civilisations).

4. Attaquer un dirigeant. On présente une action militaire comme attaquant seulement un dirigeant et non son peuple (parfois même, pour le défendre contre son dirigeant, comme par exemple Saddam Hussein en Irak). Mais ce sont souvent ces mêmes peuples qui font les frais de la guerre (les fameux "dommages collatéraux").

5. Monopoliser l’information. Tout véritable débat est évité, les médias devant être contrôlés pour ne pas laisser les autres points de vue s’exprimer. "

Les médiamensonges servent à couvrir les intérêts sordides des puissances impérialistes et à cacher les vrais mobiles des guerres injustes qu’elles entreprennent au détriment des peuples d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et d’Europe centrale. Nous nous voulons des disciples de Jésus le Libérateur des hommes. "La vérité vous rendra libres", nous a dit le Maître. Ayons donc à coeur, sans désemparer, la recherche de la vérité ainsi que l’option préférentielle pour les pauvres.

Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.15