Article mis en ligne le 16 décembre 2016
dernière modification le 20 décembre 2016
Rubrique : Forum des amis de CPCM

Chers amis,
Voici le compte rendu du café rencontre de novembre 2016

Le café rencontre de ce mois de décembre n’aura pas lieu compte tenu
des fêtes de fin d’année. Le prochain rendez-vous est donc fixé au
vendredi 27 janvier 2017.

A chacun, je souhaite un joyeux NOËL, une paisible fin d’année, et déjà une
merveilleuse année 2017 !!!!!

Bien à chacun de vous,
Albert

Compte rendu du café rencontre de novembre 2016 Le café rencontre du mois de novembre 2016 a eu lieu le vendredi 25, de 16h à 18h, à l’Institut Universitaire du Bénin (IUB), Aïdjèdo, Cotonou. La séance a commencé, exceptionnellement, par des prières. Armand Élisha a proposé une prière du culte Vodun, (...)
Article mis en ligne le 25 février 2017
Rubrique : Forum des amis de CPCM
Après la pause de décembre, nos cafés-rencontres ont repris avec la rencontre du 27 janvier 2017 qui a essentiellement porté sur le compte rendu de lecture du livre « Croyances. Comment expliquer le monde ? » (Paris, Ed. Autrement, 2014) du Professeur Henri Atlan, présenté par Albert GANDONOU. Après (...)
Article mis en ligne le 27 février 2017
dernière modification le 20 juin 2017
Rubrique : Forum des amis de CPCM

L’invitation à ce café rencontre a été libellée comme suit :

« INVITATION AU CAFÉ RENCONTRE DU VENDREDI 24 FÉVRIER 2017
Au café rencontre du vendredi 24 février prochain, toujours dans le cadre du thème général de l’année, « Promouvoir la fierté africaine », nous aurons pour sujet principal à l’ordre du jour : « Les variétés de mystique, les états modifiés de conscience et les hommes dieux à travers l’histoire ». Ceci en prolongement du thème du café rencontre du 27 janvier 2017 au cours duquel Henri ATLAN, à travers son excellent ouvrage « Croyances : Comment expliquer le monde ? », nous a fait découvrir que « ce que l’on appelle confusément "croyances religieuses" recouvre en fait un ensemble très différencié de mécanismes et de processus individuels et sociaux » (pp. 219-220). Sur cette base, il distingue quatre sortes de croyances : 1) les croyances d’ordre scientifique ; 2) les croyances pratiques (les cultes originels, souvent dits traditionnels et répandus partout y compris en Israël jusqu’au temps de Jésus et bien après, les rites sacrificiels de toutes sortes, etc.) ; 3) les croyances religieuses proprement dites (christianisme, islam et, dans une moindre mesure, judaïsme) : une profession de foi est exigée comme condition d’entrée, ceci a commencé au IVe siècle dans le christianisme avec saint Augustin ; 4) les états de conscience modifiés où on perçoit des forces invisibles, par des voies mystiques classiques ou par absorption de psychotropes (ex. le yakoana chez les Yanomani) avec des transes et des rêves cf. les pratiques comme le chamanisme.

Vendredi 24 février 2017, de 16h à 18h, à l’Institut Universitaire du Bénin (IUB) à Aïdjèdo (Cotonou), pour ce qui est des variétés de mystique, nous nous pencherons sur les cas du néoplatonicien Plotin (205-270), du musulman soufi Mansur al-Hallaj (né vers 857-mort martyr le 26 mars 922) et de saint Jean de la Croix (1542-1591). Ensuite, nous essaierons de comprendre ce qu’on appelle les états modifiés de conscience. Enfin, nous nous interrogerons sur les hommes dieux à travers l’histoire : les rois et empereurs des antiquités égyptienne, grecque et latine ; Apollonios de Tyane (« Originaire de la Cappadoce, né v. 4 av. J.-C, philosophe pythagoricien itinérant et mystique, qui s’acquit une si grande réputation par ses pouvoirs miraculeux qu’il fut adoré comme un dieu. » (Université d’Oxford, Dictionnaire de l’antiquité, Paris, Robert Laffont, 1993, p. 67). Il est mort centenaire en 97 ou 98) ; Jésus de Nazareth ; Parfaite au Bénin alias Dieu le Père et le Saint Esprit ; « Mε zun vodun », la personne devenue dieu (vodun), dans les croyances pratiques du sud du Bénin.
Venez nombreux participer à la réflexion et à la compréhension respectueuse. »

La rencontre a permis de développer chacun des trois points à l’ordre du jour. 1) L’étude des variétés de mystique a été pour nous l’occasion de comprendre qu’aucune religion n’a l’apanage de la mystique ou du mysticisme. L’expérience d’une union parfaite avec Dieu ou l’Absolu, dans la contemplation ou (...)
Article mis en ligne le 28 juin 2017
dernière modification le 30 juin 2017
Rubrique : Forum des amis de CPCM
Association « Chrétiens pour changer le monde » INVITATION AU CAFÉ RENCONTRE DU VENDREDI 30 JUIN 2017 Vendredi prochain, 30 juin 2017, c’est notre dernière réunion mensuelle pour cette année académique 2016-2017. Le P. Julien PÉNOUKOUN était pressenti, suite à une suggestion amicale de Mgr Clet FÈLIHO, (...)
Article mis en ligne le 6 juillet 2017
Rubrique : Forum des amis de CPCM
La délégation de CPCM à la marche du 22 juin 2017
ASSOCIATION « Chrétiens pour changer le monde » (CPCM) COMPTE RENDU DU CAFE RENCONTRE DU VENDREDI 30 JUIN 2017 Pour clôturer l’année académique 2016-2017 qui a pour thème général : « Promouvoir la fierté africaine », nous avons tenu le dernier café rencontre, le vendredi 30 juin 2017, dans les meilleures (...)
Article mis en ligne le 5 septembre 2017
Rubrique : Forum des amis de CPCM
Mgr Nestor ASSOGBA

Mgr Nestor ASSOGBA, archevêque émérite de Cotonou, est décédé le 22 août 2017 à la fin de l’Eucharistie qu’il a célébrée ce jour-là. Nous présentons nos condoléances à toute sa famille et à toute l’Eglise pour ce deuil.
Dans son N° 007 du 7 janvier 2000, Chrétiens pour changer le monde (CPCM) a publié un article témoignage à l’occasion de son arrivée dans l’archidiocèse de Cotonou, le jeudi 9 décembre 1999. L’article, intitulé "Bienvenue à Mgr Nestor ASSOGBA", nous paraît toujours d’actualité. Nous estimons que c’est ce que nous avons de mieux à offrir pour rendre un hommage mérité à sa mémoire. A la lecture de cet article, on comprendra pourquoi ce prélat est cher au cœur de CPCM et de ses amis.

Une délégation de Chrétiens pour changer le monde était à Sèhouè le jeudi 9 décembre 1999 pour accueillir Mgr Nestor ASSOGBA. Il devait partir à 8h00, ce jour-là, de Parakou dont il cessait d’être l’archevêque pour se rendre à Cotonou où allaient bon train les préparatifs de son « intronisation » sur le (...)
Article mis en ligne le 20 octobre 2017
dernière modification le 3 novembre 2017
Rubrique : Forum des amis de CPCM

INVITATION AU CAFÉ-RENCONTRE DU VENDREDI 27 OCTOBRE 2017

Reprise des activités de l’association « Chrétiens pour changer le monde » (CPCM) pour le compte de l’année académique 2017-2018 Le vendredi 27 octobre 2017, commence pour CPCM une nouvelle année d’activités. Le thème général autour duquel nous voulons structurer ces activités est : « RELIGIONS ET (...)
Article mis en ligne le 3 novembre 2017
dernière modification le 13 novembre 2017
Rubrique : Forum des amis de CPCM

La première réunion de la présente année académique a bien eu lieu. Elle a été structurée autour des axes ci-après :

1) Brève présentation de CPCM
2) Lecture et commentaire de l’annonce du café-rencontre de ce vendredi 27 octobre 2017
3) Présentation des textes de base et lecture des messages reçus
4) Exposé liminaire d’Albert GANDONOU visant à introduire le thème général : RELIGIONS et SPIRITUALITÉ.
5) Libre débat

Après les trois premiers points, Albert Gandonou s’est chargé de présenter le thème général et d’ouvrir ainsi les cafés-rencontres de l’année. Lire ci-dessous le texte de son exposé liminaire.

L’exposé et le débat qui l’a suivi ont permis aux participants de s’entendre sur la notion de religion et de spiritualité, et, sur cette base, de s’interroger sur les rapports de Jésus à la religion d’une part et à la spiritualité d’autre part. A la fin de la séance, un peu après 19h, il a été retenu que le jeune professeur de mathématique (lycée), Rolland Adéchina OYÉDÉLÉ, nous aide au prochain café-rencontre à nous pencher de plus près sur la notion de religion ainsi que sur son historique (son évolution) et ses différentes acceptions. Pour préparer son exposé, il s’appuiera entre autres sur l’ouvrage « Croyances » d’Henri ATLAN. Après la traditionnelle collation qui clôture nos rencontres, rendez-vous a été donc pris pour le vendredi 24 novembre 2017.

Exposé liminaire d’Albert GANDONOU pour introduire le thème général : RELIGIONS et SPIRITUALITÉ. I- QU’EST-CE QUE LA RELIGION ? « Une religion est un système solidaire de croyances et de pratiques relatives à des choses sacrées, c’est-à-dire séparées, interdites, croyances et pratiques qui unissent en (...)
Article mis en ligne le 20 novembre 2017
dernière modification le 21 novembre 2017
Rubrique : Forum des amis de CPCM
Le deuxième café rencontre de cette année académique 2017-2018 aura lieu le vendredi 24 novembre 2017. Ce sera, comme d’habitude, de 16h à 18 h, à l’Institut Universitaire du Bénin (IUB), à Aïdjèdo, sur le pavé reliant le Centre d’Accueil à l’école primaire de Jéricho. Tél. 21 32 81 97 Cell. 97 47 72 90 (...)
Article mis en ligne le 25 novembre 2017
Rubrique : Forum des amis de CPCM
Association « Chrétiens pour Changer le Monde » (CPCM)Motion de soutien à Laurent MÈTONGNON Depuis le vendredi 17 novembre 2017, Laurent MÈTONGNON, Secrétaire Général de la FéSYNTRA Finances, Ex Président du Conseil d’Administration (CA) de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), Organisateur (...)
Article mis en ligne le 5 décembre 2017
Rubrique : Forum des amis de CPCM
Le deuxième café-rencontre de la présente année académique a bien eu lieu ce vendredi 24 novembre 2017, avec pour ordre du jour les points ci-après : 1) Lecture du compte rendu de la réunion du mois d’octobre 2017 2) Exposé liminaire de Rolland Adéchina OYÉDÉLÉ sur la notion de religion 3) Libre (...)



Le deuxième café-rencontre de la présente année académique a bien eu lieu ce vendredi 24 novembre 2017, avec pour ordre du jour les points ci-après :
1) Lecture du compte rendu de la réunion du mois d’octobre 2017
2) Exposé liminaire de Rolland Adéchina OYÉDÉLÉ sur la notion de religion
3) Libre débat
4) Divers

JPEG - 196.7 ko

L’exposé liminaire de Rolland Adéchina OYEDELE est un fichier PDF attaché au présent compte rendu.

L’exposé et le débat qui l’a suivi ont permis aux participants de se pencher sur le phénomène religieux. À cette occasion, plusieurs questions ont été soulevées et quelques essais de réponses avancés.

D’où vient la religion ? Elle vient de l’origine de l’humanité qui est en une seule espèce, et donc de l’Afrique il y a cent mille ans, bien avant que les hommes n’aillent peupler le reste de la planète. C’est ce qui explique que d’une religion à l’autre on retrouve souvent les mêmes caractéristiques : sacrifices, sacrificateurs, objets sacrés, lieux sacrés, jours sacrés, etc.

JPEG - 155.8 ko

Quelle est la raison d’être de la religion ? Depuis toujours la religion provient de notre besoin d’avoir une explication face aux mystères de la vie et de l’univers. Sur ce terrain, la religion est de plus en plus concurrencée pas la science qui fournit des explications qui paraissent plus fiables, plus solides, plus objectives.

Mais l’explication du monde est-elle la seule raison d’être de la religion ? Depuis toujours la religion provient surtout de notre besoin de miracles et de salut face à nos peurs, à nos angoisses, à nos limites, à nos impuissances. A ce niveau, elle reste imbattable et toujours attractive pour des millions de gens sur notre terre.

Choisit-on vraiment sa religion ? Oui, mais pas toujours. Il suffit de naître dans une famille, dans une communauté, pour appartenir à telle ou telle religion. En quête de son salut, il arrive, dans le cadre du polythéisme, qu’on adopte sans problème les dieux et les religions des autres. Les rois d’Abomey sont allés chercher, au 17e siècle, l’art divinatoire du Fa à Ilé Ifè au Nigeria ; au début du 20e siècle la religion « Tron » a été importée au Bénin à partir du Ghana.

JPEG - 179.1 ko

Quel est le critère du choix ? Ce n’est pas, contrairement à ce que l’on croit souvent, la vraie religion que l’on cherche mais une religion susceptible de nous guérir, de nous sauver. On va parfois vers la première religion qu’on trouve sur son chemin, dans ses pérégrinations, ou on choisit tout simplement la religion d’un envahisseur ou d’un peuple qu’on a vaincu. Le critère n’est donc pas la vérité. Il n’y a d’ailleurs pas de religion plus vraie que d’autres, il y a des religions comme il y a des langues. Et la diversité est leur marque de fabrique. Les religions dites monothéistes ont beau faire, chacun se donne son Dieu, qui est l’absolu pour lui. L’idée qu’il y aurait une vraie religion, un vrai Dieu, qu’on devrait imposer aux autres, par la force s’il le faut, est d’apparition récente dans l’histoire de l’humanité (christianisme, islam, etc.) et cause d’inutiles massacres jusqu’à nos jours !

JPEG - 167.1 ko

Au demeurant, nos appartenances sont multiples. Comme l’a dit, le 19 novembre 2017, Maurizio Bettini (auteur de l’ouvrage Contre les racines, publié chez Flammarion), sur RFI, dans l’émission Idées, la métaphore qui convient pour définir notre identité n’est pas celle de racines (qui seraient figées, immuables, toujours identiques) mais de fleuve (qui bouge, s’enrichit sans cesse de divers apports). On peut réécouter cette émission en ligne à l’adresse suivante : http://www.rfi.fr/emission/20171119-bettini-maurizio-professeur-philologie-racines-flammarion Nous sommes constitués de différentes strates. Tel, de l’ethnie et de coutume xwéla, est chrétien mais aussi communiste et membre de l’association des gens de lettres français, tel autre est musulman, soufi, yoruba, membre de l’ordre des architectes, avec des parents chrétiens ou adeptes du Vodun. Nous devons reconnaître les multiples appartenances qui ensemble forment notre identité, et éviter de nous fonder sur une seule pour aller à l’exclusion de notre prochain. Au contraire, nous devons apprendre à nous comprendre et à nous accepter les uns les autres avec nos différences. Tel est musulman du fait de sa naissance et de son éducation, il est semblable à nous qui pour les mêmes raisons sommes chrétiens ou adeptes du culte Vodun.

La vitalité du phénomène religieux dans le monde nous a aussi interpellés. Nous avons apprécié la vitalité du phénomène religieux, notamment en Afrique, et évoqué le foisonnement des Églises africaines : le Kimbanguisme en RDC, le Fa church (fondée au Nigeria), l’Eglise du christianisme céleste (créée en 1947 au Bénin), « la très sainte Église de Jésus-Christ Mission de Banamè » (créée au tout début des années 2010 au Bénin et qui revendique déjà deux millions de fidèles). Dans les années 1980, une nouvelle Église inspirée du protestantisme est apparue au Congo Brazzaville et promet la guérison à ses fidèles s’ils boivent avec foi une bouteille de bière : on parle de « bièramicine », la guérison par la bière et la foi.

Pourquoi respecter les croyances religieuses dans leur diversité ? Cela n’a rien de facile, mais nous devons apprendre à regarder toutes les religions que se donnent les hommes avec beaucoup de respect. Nul d’entre nous n’est à l’abri de la fragilité humaine. Et certaines religions ont commencé toutes petites et sont devenues grandes, très grandes, universelles : ex. le christianisme, pluriel dès l’origine et qui était un schisme, une secte du judaïsme. D’autres sont devenues grandes, très grandes et ont disparu ou sont devenues mineures : ex. la religion des anciens Égyptiens, le mithraïsme, la religion des Incas. La religion est souvent pour l’homme un cadre d’autodépassement : pour son Dieu, on va parfois jusqu’au sacrifice de soi, on bâtit des pyramides, des cathédrales, on se dépouille de ses biens ; les « kamikazes » se donnent la mort. Partout sur la planète et de tout temps, les religions sont un facteur de développement culturel, touristique et même économique : les pèlerinages, la vente d’objets sacrés, le commerce de divers objets du culte, etc. « La très sainte Église de Jésus-Christ Mission de Banamè » pourrait être, dans dix ou vingt ans, un haut lieu de pèlerinage pour des croyants venant du monde entier et donner lieu à une incroyable circulation de devises et de richesses.

JPEG - 153 ko

Y aurait-il un bon usage de la religion ? Il faut rappeler que notre Seigneur et Maître Jésus nous a enseigné les modalités d’un bon usage de la religion :
1) Développer la confiance en nous-mêmes : « Ta foi t’a sauvé », a-t-il répété maintes fois à des gens qui avaient de bonnes raisons de penser que leur guérison lui était due à lui, Jésus.
2) Jésus a chassé les vendeurs du temple, ceux qui font de la maison de Dieu « une caverne de voleurs » (Lc 19, v. 45). À plusieurs reprises, dans l’Évangile, il nous met en garde contre les intermédiaires, ceux qui veulent s’interposer entre nous et Dieu, l’Invisible, qu’il nous demande de considérer comme notre Père, un Père de toute bonté.
3) Pour prier, Jésus se retirait. Il nous recommande de faire de même. Dieu est partout et, surtout, il habite en chacun de nous qui, de ce fait, est un temple vivant de Dieu. Dieu est Esprit et recherche des « adorateurs en esprit et en vérité ».

En divers, une motion de soutien à Laurent Mètognon a été proposée et adoptée. Elle est disponible sur le site de CPCM à l’adresse suivante : http://cpcm-benin.org/spip.php?article175&lang=fr Pour finir, une lecture des messages reçus a été faite. Un nouvel ami de CPCM a décidé de supporter les frais du site internet de l’association pour le compte de l’année académique 2017-2018. Un autre, vieil ami celui-là, a annoncé qu’il fait examiner, par l’organisme international qu’il dirige, la possibilité d’octroyer un appui structurel à CPCM.

Identification

Calendrier

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

Pas d'évènements à venir

Statistiques du site

  • Nombre total de visites :
    334308 visiteurs
  • Nombre de pages visitées :
    403119 pages
  • Moyenne depuis 365 jours :
    172 visites par jour
  • Plus grosse journée
    le 10-03-2015
    avec 1189 visiteurs
  • Aujourd'hui :
    93 visiteurs
  • Actuellement en ligne :
    2 visiteurs
  • Ce site compte : 3 auteurs 7 rubriques 166 articles 118 commentaires 35 mots-clés
  • Dernier article paru :
    le 5 décembre 2017
    "Compte rendu du café-rencontre du vendredi 24 novembre 2017"


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.15